Actualités du Parc

Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse

  • Les espaces protégés sont l’affaire de tous
    Communique de presse
    Attention fragiles !
     
    Dans cette période de contraintes sanitaires renouvelées, nos concitoyens (re)découvrent les attraits de nos campagnes, nos littoraux, nos montagnes... En France, les aires protégées sont le plus souvent ouvertes à tous et nous sommes toujours ravis d’y accueillir un public trop longtemps privé d’espaces de respiration.
     
    Pourtant, si nous nous félicitons de ces retrouvailles entre les Français et leur nature, nous nous devons aujourd’hui de les appeler à la plus grande vigilance. Nos espaces naturels sont fragiles. Pour apprécier au mieux ces escapades, les pratiques les plus respectueuses sont donc requises : pas de cueillettes, limiter le bruit, proscrire absolument le feu, préférer la randonnée aux sports mécaniques, gérer vos déchets, respecter les règlementations...
    Retrouvez toutes nos recommandations sur nos sites internet.
     
    Parmi nos sites emblématiques, certains souffrent même déjà de « surfréquentation ». Privilégiez plutôt la découverte de sites moins sensibles et vous pouvez vous faire accompagner par des professionnels pour découvrir les lieux.
     
    Toutefois, toutes ces recommandations ne doivent pas décourager curieux et passionnés. Il y a mille façons de bien profiter de nos espaces protégés. Prenez le temps de l’observation, la patience révèle souvent des trésors. Et n’oubliez pas que derrière ces paysages, il y a le plus souvent des êtres humains qui vivent et travaillent. Rencontrer un agriculteur, un artisan, arpenter un chemin avec un guide, c’est déjà nouer une relation différente avec notre environnement, c’est vivre une expérience à part. C’est aussi découvrir des nouvelles pratiques et des nouvelles saveurs.
     
    Dans cette approche renouvelée de la nature, dans cette immersion plutôt que cette consommation, les femmes et les hommes des aires protégées sauront vous accueillir et vous aider à profiter au mieux de vos séjours. La nature, nous en faisons tous partie et ces territoires ce sont aussi les vôtres. Partageons-les en les respectant.
  • QUI A PEUR DU NOIR ?

    Donnez votre avis sur l'eclairage de vos rues...

    L'Institut Paris Region lance une grande étude sur l'éclairage public en lien avec les multiples enjeux sociétaux qui y sont associés (biodiversité, environnement nocturne, santé, énergie…). La réduction de la pollution lumineuse, par un meilleur usage de la lumière, est à la fois un impératif réglementaire et une mesure de bon sens.

    Cependant, la modulation de l’éclairage public rencontre rapidement la question du sentiment d’insécurité induit par ces changements. 

    Nous vous invitons ici à répondre à un questionnaire qui permettra de mieux qualifier les besoins et attentes du grand public à ce sujet.  Il s’agira de mieux comprendre les besoins des habitants en prenant en compte leurs habitudes, leurs représentations et leurs contextes de vie.

    Ce questionnaire s’adresse à tous :Par Ici 

    Ce questionnaire, anonyme, prend environ 15 minutes à compléter...

    Redecouvrons-la-nuit

    L’Institut Paris Region lance plusieurs études au sujet de l’éclairage nocturne et des nombreux enjeux environnementaux associés. 

    Tout comme les saisons et les marées, l’alternance du jour et de la nuit est une des grandes caractéristiques du vivant. Or, en 2021, 99% de la population européenne vit dans une aire géographique couverte par un éclairage nocturne artificiel. Les villes et villages sont ainsi plongés dans un jour continu. La lumière est cependant nécessaire dans certains contextes pour assurer en toute sécurité les déplacements et la mise en valeur du patrimoine.  

    La diminution de la pollution lumineuseest un objectif inscrit dans plusieurs lois françaises. Il s’agit également d’une mesure de bon sens qui occasionne des bénéfices multiples : 

    • préservation de la santé : la lumière artificielle nocturne perturbe notre système hormonal induisant des troubles du sommeil et favorisant le risque de maladies,

    • réduction des dépenses :40% de la facture d’électricité des communes sont dus à l’éclairage public, 

    • atténuation du changement climatique grâce à une meilleure sobriété énergétique, 

    • préservation de la faune et de la flore : la lumière artificielle est néfaste pour les animaux nocturnes, mais aussi pour les animaux qui vivent le jour et pour les plantes, 

    • amélioration de la qualité du ciel nocturne : voie lactée, étoiles filantes et constellations sont souvent dissimulées derrières un halo lumineux orangé. Cependant, en Île-de-France certaines communes se distinguent grâce au label national « Villes et villages étoilés ». 

    La Stratégie régionale pour la biodiversité 2020-2030 de l’Île-de-France vise notamment à « améliorer la santé et le bien-être de tous les Franciliens grâce à la nature ». À ce titre, il s’agit notamment de « diminuer la pollution lumineuse partout en Ile-de-France ». Le volet sensibilisation de cette stratégie mentionne l’ambition « de rétablir l’équilibre qui a été rompu et de reconnecter les Franciliens au vivant ». Redécouvrir les différentes facettes de la nuit par un usage plus sobre et plus judicieux de l’éclairage est un excellent moyen pour reconnecter l’être humain à la nature. + D'infos

     


     

    17 juin
  • Escapades gourmandes

    Château de La Celle Les Bordes

    Marché de producteurs locaux, animations, artisans

    • Restauration sur place
    • Visites commentées du château
    • Entrée 5€  (gratuit pour les enfants)

     

    26 juin - 27 juin
  • Visite Réserve de Saint-Rémy et Fondation Devos
    De 9h30 à 11h15
    Visite de la Réserve Naturelle Régionale Val et coteau de St Rémy
    Renaissance d‘une rivière

    Au cours de cette sortie, nous découvrirons le chantier de restauration écologique qui a permis de redonner à l’Yvette un fonctionnement naturel sur plus d’un kilomètre, dans le cadre préservé d’une réserve naturelle régionale. Nous savourerons la magie de la renaissance d’une rivière et découvrirons la faune et la flore qui l‘accompagnent.

    • Distance approximative: 2 km
    • Public : tout public (mais déconseillé aux jeunes enfants)
    • Nombre: 20 personnes maximum, sur inscription.
    • Equipement: bottes ou chaussures de randonnée imperméables, vêtements adaptés à la météo et à la promenade en milieu naturel.

    De 11h30 à 12h30
    Visite-conférence à la Fondation Raymond Devos
    Raymonde Devos et la nature

    Raymond Devos est venu s’installer dans la vallée de Chevreuse en 1962, charmé par son caractère. Le jardin de sa demeure, la Villa Hiéra, était pour lui un espace essentiel à son bien-être et à sa créativité, et il a parfois servi de support à son Imaginaire. Ce rapport à la nature, c’est ce que nous vous proposons d’évoquer dans cette visite des extérieurs de la Maison-musée, qui touche à la réserve naturelle (et dans laquelle il n’est pas rare de voir évoluer ceux que Raymond Devos appelait « ses biches » !). Nous évoquerons ses textes empreints de faune et de flore, accompagnés de quelques vidéos d’archives.

    Inscription obligatoire: auprès du PNRHVC

    • Tél : 01 30 52 09 09
    • Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    • Lieu de RDV communiqué à l'inscription
    • Tarif : 6€ (collation prévue)
    23 juin
  • Unis-Cité recrute pour le programme Mobili’Terre !
    La mission « Mobili’Terre » vise à développer la mobilité durable dans les territoires ruraux.  Ce sujet te parait complexe ? C’est en fait très simple : la ruralité, c’est la campagne, les champs agricoles, la forêt mais pas que !

    En l’occurrence, le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse bénéficie de nombreux autres atouts … Seul
    petit hic, se déplacer peut parfois être long voir même être une mission impossible selon l’horaire, en dépit des différentes solutions de mobilité existantes.

    Nous recrutons 6 volontaires disponibles 6 mois, du 24/08/2021 au 25/02/2022

    Voir la fiche complète

    CONTACT : Jordan Madiande – Chef de projet Mobili’Terre – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 06.21.60.93.14

    02 juin - 01 août